François, « le pape pop »

Le mensuel italien Rolling Stone dédié à la musique, à la politique et à la culture de masse, magazine bien dans la mouvance progressiste d’aujourd’hui sur tous les sujets de société, fait sa Une de son édition de mars avec une photo de François, « le pape pop ».

Le magazine explique ce choix atypique parce qu’il le considère un pape « seul » mais très « pop ».

« Le pape dit des choses de bon sens, tellement de bon sens que sa solitude commence à être palpable. »

Avec ses réclames pour du hard rock, ses pubs pour des groupes de Heavy Metal, ses recensions pour des films lesbiens et gays tel le scandaleux « La vie d’Adèle », sa couverture médiatique dithyrambique pour la Journée de la femme agrémenté d’un petit mot féministe de la star endiablée Madonna à côté d’un article vantant les vertus du nouveau ḥijāb de Nike, – avec ces journaleux politiquement corrects qui ne sont pas à une contradiction près féminisme rime avec islamisme !,- le magazine Rolling Stone se veut « spirituel » en faisant partagé sa fascination pour François :

le pape «a conquis tous les jeunes avec ses paroles d’attention envers les derniers et les marginaux, avec ses manières proches des personnes communes, avec une disposition décidément populaire. » « C’est le pape qui paraît vraiment adapté à nos temps »

écrit la revue. Paroles de vérité !

François, c’est le pape d’une Église conciliaire qui selon le mot fameux de Paul VI a « le culte de l’homme» poussé à son extrême. Culte qui a supplanté le culte de Dieu !

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? Medias-Presse-Info est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Print Friendly