L’affaire Dawkins, le « 1000 bornes » de la critique religieuse, syndrome christianophobe et islamophile

Si on en croit The Gospel Herald dans sa livraison du 25 juillet, le militant athée et biologiste britannique Richard Dawkins, notoirement christianophobe, devait être invité en août sur KPFA Radio, une très gauchisante radio de la non moins gauchiste ville californienne de Berkeley, pour parler de son dernier livre A Brief Candle in the Dark, qui constitue ses mémoires.

Or, il y a quelques jours, la radio l’a brutalement désinvité et en a informé ses auditeurs qui avaient déjà acheté des billets pour venir l’écouter. La raison de ce revirement ? Dawkins aurait « offensé et blessé » la communauté musulmane en ayant tenu des « propos injurieux »contre l’islam sont il a qualifié la doctrine « d’ignoble » (vile en anglais). Il a répliqué ainsi : « Je suis connu pour critiquer fréquemment le christianisme mais je n’ai jamais été désinvité pour cela. Pourquoi accordez-vous à l’islam un laissez-passer ? Pourquoi est-ce bien de critiquer le christianisme mais pas l’islam ? ». Bill Donohue, président de la Catholic League, a répondu à cette question de Dawkins : « La gauche accorde un laissez-passer à l’islam parce qu’elle soutient tout ce qui peut saboter l’Occident. C’est aussi simple et aussi pervers que ça ».

Je ne sais pas si beaucoup de lecteurs se souviennent d’un jeu de société originaire de la bonne ville girondine de La Teste de Buch et que tout enfant arcachonnais a reçu en cadeau de fin d’année en plusieurs exemplaires : le Mille Bornes (https://www.jeuxdujardin.fr/sites/dujardin/files/images/MILLE-BORNES-LUXE.png). Un peu comme dans le 1000 bornes il y a une hiérarchie tant dans les « bornes » (escargot à 25 km, canard à 50 km, papillon à 75 km, lièvre à 100 km et hirondelle à 200 km) que dans les « incidents » (un feu rouge ou une limitation de vitesse étant bien moins contraignante qu’une panne d’essence), la capacité à critiquer les religions dans le Nouvel Ordre Mondial est également aléatoire :

– Critique du catholicisme : 200 km de gagné dans le plan de carrière.

– Critique du bouddhisme : carte « plouc » entrainant une « limitation d’ascension sociale en monde bobo » (pas plus de 50 km par étape de plan de carrière).

– Critique de l’islam : carte « accusation de racisme », carrière stoppée au point actuel sauf si vous abattez la carte « coup fourré » : « appartenance à la bonne ethnie ».

– Critique du judaïsme : accident mortel, fin de votre carrière et destruction de celle-ci.

La vie, c’est simple comme un jeu de société…d’autres diraient comme un jeu de l’oie !

Hristo XIEP

Cet article vous a plu ? Medias-Presse-Info est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Print Friendly, PDF & Email