Le cardinal Schonborn : « Le pape Ratzinger n’a pas abdiqué sous les pressions extérieures »

A la veille des 90 ans de Joseph Ratzinger, le cardinal Christoph Schonborn, archevêque de Vienne, Autriche, grand ami de Benoît XVI, a répondu aux questions de Lucio Brunelli, directeur de TV2000, chaîne de télévision italienne des réseaux catholiques, et est revenu sur la démission de l’ancien pontife.

« Le pape Ratzinger est un homme d’une très belle et forte intelligence mais la force de son intelligence n’est pas uniquement l’intelligence mais sa simple et humble amitié avec Jésus qui transparaît dans chacun de ses écrits et dans ses belles homélies » a expliqué le cardinal autrichien. « Son amitié avec Jésus lui a donné la liberté. C’est en effet un homme qui ne peut être classé ni conservateur ni progressiste. »

Le cardinal Schonborn a évoqué les rapports entre les « deux papes » et la théorie de la « papauté élargie, avec deux papes, l’un contemplatif l’autre actif »  :

« Le pape émérite est le pape émérite. Et le pape François est le pape régnant. Il n’y a jamais eu aucun doute sur cela en Ratzinger même si on peut discuter de la façon de vivre cette situation. Quelqu’un a dit que Ratzinger aurait du retrouver le statut de cardinal. Je ne partage pas cette opinion parce que si l’évêque de Rome renonce il reste évêque émérite de Rome. »

Et revenant sur l’abdication, l’archevêque de Vienne a repoussé d’un revers de main l’hypothèse de pressions extérieures :

«Ces théories sont ridicules. Ratzinger est un homme très libre aussi dans ses décisions. Il a mûri sa décision dans la prière. Peut-être qu’il a demandé conseil à quelqu’un mais certainement il n’a pas abdiqué sous les pressions extérieures. C’est un homme libre. »

Cependant, quoique puisse dire le cardinal Schonborn, l’abdication de Benoît XVI continuera à soulever des interrogations et à alimenter bien des conversations, tout particulièrement à cause de ce contexte bergoglien révolutionnaire qui en déstabilise plus d’un au sein de l’Église conciliaire, et même en dehors d’elle.

Francesca de Villasmundo

http://www.lastampa.it/2017/04/16/vaticaninsider/ita/vaticano/schnborn-ridicole-le-teorie-sulla-rinuncia-di-ratzinger-yFMveq4YulmvySdN2pouvM/pagina.html

Cet article vous a plu ? Medias-Presse-Info est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !