Le mur de Trump : un signal préoccupant selon le Vatican

A la stupéfaction générale des politiciens menteurs, des médias de la désinformation et des électeurs si souvent bernés, il tient ses promesses électorales le nouveau président des États-Unis ! A ses électeurs américains personne ne peut leur dire avec mépris ce mot célèbre d’un obscur président du Conseil, Henri Queuille, « Les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent » !

Donald Trump l’a promis : il va donc le construire son mur de séparation entre le Mexique et l’Amérique du Nord afin de combattre l’immigration clandestine massive qui déferle du Sud au Nord. Et le Vatican s’inquiète !

Au lieu de féliciter cette attitude de respect des promesses faites aux Américains qui l’ont élu à la Maison Blanche, le Saint-Siège tance Trump par le biais du cardinal Peter Turkson, le président du nouveau Dicastère pour la Promotion du Développement Humain Intégral, machin créé par François et destiné avant tout, sous couvert d’humanitarisme et de respect de la dignité de la personne humaine, à favoriser l’immigration et le déplacement de populations partout dans le monde. Machin à la botte de la mondialisation sous couvert d’un faux humanisme chrétien…

« Nous espérons que le mur ne sera pas construit mais connaissant Trump peut-être se fera-t-il, a affirmé le cardinal africain à l’agence de presse SIR (Service informations religieuses). Le Saint-Siège est préoccupé parce que cela ne concerne pas seulement la situation avec le Mexique mais aussi le signal que cela envoie au monde. Ce ne sont pas uniquement les USA qui veulent construire des murs contre les migrants, cela arrive aussi en Europe. J’espère qu’ils ne suivront pas son exemple. Un président peut de toute façon construire un mur qu’un président successif pourra abattre. »

L’Église de François est devenue une véritable officine immigrationniste…

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? Medias-Presse-Info est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !