Le négationnisme de Michel Onfray sur le service public

Il y a des négationnismes que la loi condamne lourdement, et d’autres de bon aloi. Michel Onfray en a fait une démonstration répugnante sur France 2 dans On n’est pas couché du 11 février 2017. Alors que d’un coté il déplore la décadence dont il a pourtant été l’un des artisans par son gauchisme déluré, Michel Onfray attaque de nouveau le christianisme à grands coups de mensonges.

Car vous ne le saviez pas : mais le Christ n’a jamais existé. C’est Onfray qui le dit ! D’ailleurs il n’est pas né à Nazareth, car à la date de la présumée naissance de Jésus, Nazareth n’existait pas ! Voici les propos ahurissant que le néo-philosophe de paille assène sans qu’aucun des journalistes incultes du plateau ne soit capable de lui porter la contradiction.

Même Wikipédia, pourtant lui aussi assez versé dans le négationnisme anti-chrétien, ne va pas aussi loin dans la désinformation. Michel Onfray aurait pu aller y faire un tour, et il aurait lu les éléments suivant au sujet de l’érchéologie qu’il invoque pour appuyer ses propos :

Aux alentours du village, on note la présence de restes humains du Paléolithique (entre 750 000 et 350 000 av. J.-C.). À l’emplacement du village, restes de la fin du IIIe millénaire av. J.-C.. Matériel abondant du IIe millénaire av. J.-C. (vases d’argile, scarabées, albâtre).

Le site est occupé au Bronze moyen II puis à l’âge du Fer, jusqu’au viie siècle av. J.-C. À l’âge du fer, des sépultures sont déplacées en dehors de la zone de la colline, preuve que le flanc méridional de la colline, réservé jusqu’à cette époque aux sépultures, sert désormais de lieu d’habitation. Dans les limites du village, la céramique de l’âge du fer a été trouvée dans des zones diverses.

Il faut arriver à la période hellénistique, au plus tôt au iie siècle av. J.-C.2, pour retrouver des restes archéologiques3. Les fouilles, même incomplètes, montrent un village assez étroit.

De l’époque évangélique demeurent les substructures des habitations, en fait des grottes spacieuses que surmontaient des éléments construits. Le caractère partiellement troglodyte des habitats épars (puisque les grottes servaient d’entrepôts) pourrait expliquer son nom : nazareth, c’est-à-dire « caché ».

En France la loi condamne ceux qui nie la shoah et avertissent des dangers de l’avortement ; le service publique de la République maçonnique déroule le tapis rouge à ceux qui refont l’histoire par haine du christianisme. Haine concrétisé dans cette phrase d’Onfray qui affirme que Jésus annonce Hitler car Hitler n’a jamais rien dit contre Jésus ! Bravo la logique, et là aussi aussi magnifique mensonge. Que Michel Onfray aille lire Hitler, avec lequel il partage le négationnisme dans sa haine du christianisme, il y lira ceci :

« La civilisation a été l’un des éléments constitutifs de la puissance de l’Empire romain. Ce fut aussi le cas en Espagne, sous la domination des Arabes. La civilisation atteignit là un degré qu’elle a rarement atteint. Vraiment une époque d’humanisme intégral, où régna le plus pur esprit chevaleresque. L’intrusion du christianisme a amené le triomphe de la barbarie. L’esprit chevaleresque des Castillans est en réalité un héritage des Arabes. »

Onfray et Hitler ont un point commun : le mensonge et la haine du christianisme.

 

Cet article vous a plu ? Medias-Presse-Info est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !