Le scandale d’un journaliste enseignant

Un dénommé Christian Delahaye est journaliste au Quotidien du Médecin et …enseignant à la Faculté de Théologie de Paris ; il vient de commettre un ouvrage intitulé Scandale, les défis de l’Eglise catholique. Il dénonce en effet ce qu’il nomme les « scandales » existant actuellement dans l’Eglise catholique et empêchant celle-ci de progresser. Le premier concerne l’omerta existant dans l’Eglise à propos des prêtres pédophiles. Nous nous garderons de donner une opinion sur le sujet n’ayant pas les moyens pratiques de vérifier cet état de fait. Tout au plus peut-on impliquer le relativisme introduit par Vatican II dans l’Eglise et le relâchement de la discipline ecclésiale.

Le deuxième scandale dénoncé est le suivant. De plus en plus de catholiques se tournent vers l’extrême droite. La preuve ? Le retour du latin…Pour l’auteur Benoît XVI a fait un « saut périlleux en arrière » en redonnant sa place à la messe traditionnelle «qui a pour effet de vider les églises ». Le bi-ritualisme est une véritable sclérose dans les séminaires et éloigne les catholiques de la pratique religieuse.

Manifestement le Quotidien de Paris devrait envoyer chez l’ophtalmologue M. Christian Delahaye. Que verrait-il ensuite ? Partout de nouveau un courant se dessine permettant le développement d’églises ou de chapelles où la messe est dite en latin. Qu’il aille voir aux pèlerinages de Pentecôte ces milliers de jeunes qui supportent durant trois jours une marche souvent difficile et épuisante pour bénéficier de la messe traditionnelle. Un renouveau fantastique est en train de se faire alors que la plupart des évêques se sont arcboutés contre les tenants de la messe de Saint Pie V ; lesquels durant un demi-siècle se sont vus insultés, vilipendés rejetés.  Est-ce cela le « saut périlleux en arrière dans le Moyen Age » que ces chapelles qui tous les dimanches sont bourrées. N’est-ce pas Delahaye qui fait un saut périlleux en arrière ?

L’auteur de ce pamphlet colérique  risque de faire une crise cardiaque en apprenant que le pèlerinage « officiel » de Chartres est désormais supprimé à partir de cette année. Il existait depuis 1935 et a été créé par Péguy. Tout le monde a en tête son fameux poème : « Étoile de la mer, voici la lourde nappe et la profonde houle de l’océan des blés et la mouvante écume, et nos greniers comblés. » C’est fini ! Par quoi est-il remplacé ? Par les pèlerinages traditionnels de Pentecôte. Voilà qui s’insère parfaitement dans le Scandale dénoncé par Christian Delahaye. Il n’a même pas vu que l’Eglise était en train de renaître par ce qu’il dénonce. Il s’en prend aussi très maladroitement aux processions des reliques et même au pape Bergoglio qu’il considère comme « pontife pontifiant…qui dit mais ne fait pas ».

Devant tant d’aveuglement il n’y a plus qu’à crier à cet homme en colère ce vieux slogan de mai 68 : « Cours camarade, le vieux monde est derrière toi ».

Jean-Pierre Dickès

Cet article vous a plu ? Medias-Presse-Info est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Print Friendly