Les délires de Mgr Crépy, l’évêque du Puy

Nommé évêque du Puy en 2015 en remplacement d’Henri Brincard décédé le 14 novembre 2014, Luc Crépy s’est livré dès sa nomination à une véritable purge dans son diocèse, éliminant les prêtres jeunes jugés trop conservateurs, et ce, alors que son prédécesseur avait ordonné une vingtaine d’entre eux et, dans un esprit d’ouverture, avait accueilli les Sœurs apostoliques de St Jean, une fraternité monastique située à Sereys, les Oblats de Saint Vincent de Paul et enfin la communauté Saint Martin auquel il confia une grosse paroisse de la ville du Puy en perspective d’un apostolat plus conséquent en lien avec la cathédrale.

En moins de deux ans, Mgr Crépy liquide l’héritage et une partie du clergé ne se sent plus en phase avec la nouvelle « gouvernance ». La quasi-totalité des récents ordonnés partent :

– L’abbé Henri Vannier, incardiné au Puy, qui demande à rejoindre un diocèse de Normandie.

– L’abbé Florent de Rugy, incardiné lui aussi au Puy, qui s’apprête à rejoindre le diocèse aux armées.

– La communauté Saint Martin, au terme d’un bras de fer qui dure depuis l’arrivée du nouvel évêque, décide de se retirer pour répondre à d’autres demandes d’évêques avec lesquels la coopération missionnaire sera plus respectueuse de son charisme (40 diocèses demandent actuellement l’aide de la communauté Saint-Martin (cette dernière gardera, pour combien de temps, l’internat qu’elle anime à Brive-Charensac). A la place, une méga paroisse regroupant les clochers de la ville du Puy, cathédrale exceptée. A la tête un nouveau curé, l’actuel curé de la paroisse des Carmes, très hostile çà Mgr Brincard, âgé de 73 ans…

– L’abbé Roland Bresson, cérémoniaire à la cathédrale, est envoyé à l’autre bout du diocèse dans un village rural, Saint-Didier en Velay. Il se murmure que les Oblats de Saint Vincent de Paul sont les prochains sur la liste…

Les laïcs ne sont pas épargnés :

– La déléguée à la pastorale familiale du diocèse, par ailleurs correspondante locale de l’Alliance Vita. Au bout de quelques mois, ne parvenant pas à la remplacer, il décide finalement de la réintégrer à la grande surprise de tous.

– Le docteur Bernard Dubois, animateur et fondateur des Sessions Agape au Puy, est mis en demeure de cesser ses activités avec interdiction de résidence dans la ville, sans aucune raison. Mgr Brincard, en lien avec une équipe de psychiatres et théologiens, avait bien cadré le fonctionnement de ces sessions auxquelles des dizaines de milliers de personnes ont participé avec grand fruit. Actuellement quelques jésuites vieux jeu, style « Centre Sèvres », viennent prendre la place…

Cette politique est en fait en droite ligne d’une véritable campagne « anti-jeune » qui vient des intégristes conciliaires et qui n’a d’égal que leur position néo-colonialiste contre les évêques de couleur. Ces derniers veulent une église qui leur ressemble : vieille, conformiste, honteuse, recroquevillée sur elle-même, pour tout dire, brejnévienne… Elle ne représente plus grand-chose question fidèles, mais elle peut compter sur un important soutien des apparatchiks de la presse conciliaire, notamment Témoignage Chrétien, Etat d’âme, La Croix, La Vie et bien sur leur navire amiral, le bateau-lavoir Golias… Leur peur du changement et du train de l’histoire partant sans eux est certes condamnée à terme, mais en attendant, ils peuvent encore pourrir la situation un peu plus.

Comme il y a deux France, ou plus exactement une France, celle du pays réel, et une anti-France, celle du pays légal, il y a deux Eglises, ou plus exactement une Eglise, celle de la Tradition, et une fausse Eglise, celles des apparatchiks usurpateurs. Traçons notre route sans nous soucier d’eux, on ne  s’intéresse pas à des cadavres. Nous avons déjà fort à faire dans nos paroisses, où les convertis affluent, sans aller jouer les syndics de faillite des conciliaires qui n’intéressent plus personne et qui nous haïssent. On ne concilie pas le loup et l’agneau, l’eau et le feu, l’acide et le basique , les Chicago Cubs et les Chicago White Sox…

Hristo XIEP

Cet article vous a plu ? Medias-Presse-Info est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !