Missing image

Les pourparlers entre Rome et la FSSPX, « c’est comme dans le jeu de l’oie » avoue Mgr Fellay

Voici deux mois Mgr Bernard Fellay avait dû faire face aux doyens du district de France qui ont rejeté publiquement les dispositions libérales prévues par Menzingen et Rome pour l’administration du sacrement de mariage au sein de la tradition. Une lettre publique s’opposant à ces dispositions a recueilli près de 700 signatures en quelques semaines. Les commentaires nombreux montraient l’exaspération des fidèles face aux intrigues de l’actuel supérieur de la Fraternité Sacerdotale Saint Pie X. Pour tenter de sauver sa négociation et son autorité, celui-ci a frappé les prêtres récalcitrants de sanctions très dures.

Malgré les multiples actes d’allégeance de l’Evêque suisse, c’est la douche froide. Le Cardinal Müller a mis fin aux négociations. Pas de régularisation sans une adhésion pleine et entière au concile Vatican II : chaque membre de la Fraternité Saint Pie X devra premièrement faire profession de foi dans la forme de 1988, deuxièmement  accepter explicitement les enseignements du Concile Vatican II et de la période post conciliaire, et enfin troisièmement reconnaître, non seulement la validité, mais aussi la légitimité de la nouvelle messe et des sacrements de Vatican Il.

Ce 29 juin, prenant la parole après le déjeuner des ordinations à Ecône, Mgr Fellay a parlé de « coup de massue » et fait part de sa déception : « c’est comme dans le jeu de l’oie. On était presque arrivé au but, et nous sommes tombés sur la case : retour à la case départ. Voilà que tout est par terre, il faut tout recommencer à zéro. »

Tout ça pour ça ? L’oie doit se méfier des renards. La réaction brutale du Cardinal Müller, qui intervient après de longues années de négociations plus ou moins secrètes, en dit long sur les compromissions de Mgr Fellay pendant ce jeu de l’oie…

Mgr Fellay n’a plus la confiance de nombre de ses prêtres et de beaucoup de fidèles. Désormais il est rabroué par Rome. Son mandat arrive à échéance l’an prochain…

Michel Lefranc

Cet article vous a plu ? Medias-Presse-Info est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !