Retraite spirituelle du pape et de la Curie : deux femmes au nombre des prêcheurs

Encore une nouveauté sous le pontificat d’El pape argentin ! Le Carême débutera « en rose » pour le pape et les membres de la Curie romaine.

En effet, pour leur retraite spirituelle qui se tiendra du 5 au 10 mars 2017 à Ariccia, deux femmes sont au nombre des « prêcheurs » de méditations : elles ont été choisies pour écrire certaines des réflexions que proposera le père en charge des Exercices spirituels. Une clarisse du monastère de Gubbio et une psychothérapeute, Mariateresa Zattoni, qui se dévoue aux couples en crise et est auteur, avec son époux Gilberto Gillini, psychothérapeute comme elle, de nombres livres sur le couple.

Cette initiative, que l’on peut qualifier de « féministe » et qui ne connaît pas de précédent, est due au père Giulio Michelini, franciscain du diocèse de Perugia que le pape François a choisi pour guider les exercices spirituels des prochains jours.

« Les méditations seront centrées sur la Passion, la mort et la résurrection du Christ selon Matthieu. Je me suis occupé de la partie principale mais j’ai demandé l’aide d’un couple de psychothérapeutes qui travaillent à aider les couples. J’ai pensé qu’il était juste d’écouter aussi le point de vue de qui a les mains dans le cambouis. Je crois que c’est la première fois que cela arrive»

raconte le père Michelini qui a aussi accepté la proposition de la clarisse de « réfléchir » sur l’onction de Madeleine de Béthanie.

Le père Michelini ne s’arrête pas là dans les nouveautés : il a décidé également de faire « méditer » les pères de la Curie romaine et le pape pas uniquement sur l’existence terrestre de Jésus mais aussi sur l’actualité et des textes profanes… au goût salé :

« Nos méditations, explique-t-il au quotidien des évêques italiens Avvenire, ne seront pas seulement en clé exégétique, mais s’ouvriront sur le monde contemporain à travers des références littéraires et des informations. Je mettrai en relation, dans la dernière méditation, l’« éveil » de Jésus au sépulcre avec un réveil particulier dont parle Kafka dans les « Métamorphoses », celui du protagoniste Grégor Samsa, mais nous lirons aussi des textes d’autres auteurs comme Amos Oz ou Emmanuel Carrère, et aussi des extraits des journaux quotidiens, avec des textes de Gramellini ou Mariani, ce dernier sur le massacre d’Alep. J’espère surtout aider ceux qui participent aux Exercices à redécouvrir le sens le plus intime des dernières paroles de Jésus, d’en recueillir l’esprit et ainsi se préparer de la manière la plus authentique à la Pâques. Pour apprendre en somme à être vraiment avec Jésus. »

Le père Michelini a une drôle de conception des méditations spirituelles ! On peut se demander honnêtement que viennent faire là des «méditations » sur les couples en difficultés au cours d’exercices spirituels pour des prêtres, et non des moindres, sensés débuter le Carême, temps de préparation aux Jours saints, et au grand mystère de la Rédemption.

On peut se demander aussi comment un écrivain sulfureux comme le juif Kafka, adepte du Talmud, un israélien sioniste de gauche tel qu’Amos Oz, le scénariste-écrivain Carrère qui a commis un livre sur la naissance du christianisme aux relents blasphématoires, le Royaume, ou le journaliste bien-pensant Gramelli et l’écrivain italien Dacia Mariani aux articles très politiquement corrects contre Assad et sur la libération d’Alep, vont favoriser des contemplations sur Dieu et le Christ, sur la Vérité faite homme, vont préparer les âmes « de la manière la plus authentique à la Pâques » ?

Le féminisme, l’anthropocentrisme, les problèmes doctrinaux suscités par Amoris Laetitia, une mentalité pétrie de pensée unique, doivent certainement être considérés comme les premiers responsables de l’étrange esprit qui anime ces étranges « méditations » de Carême…

Francesca de Villasmundo

 

Cet article vous a plu ? Medias-Presse-Info est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Print Friendly