A Metz, le #QUI est de retour et la CGT n’est pas la bienvenue

A Metz, ce samedi, la foule était à nouveau au rendez-vous pour protester contre la dictature sanitaire, le passe sanitaire et la vaccination obligatoire.

Puisque c’est à Metz que Cassandre Fristot défilait la semaine précédente avec une pancarte qui lui vaut depuis lundi les ennuis judiciaires et professionnels que l’on sait, beaucoup se demandaient ce qu’il adviendrait aujourd’hui de cette manifestation.

Les tensions ont été assez vite palpables. Les syndicats, jusqu’il y a peu absents du combat contre la dictature sanitaire, sont arrivés ce samedi à Metz avec l’intention de prendre la tête de la manifestation, drapeaux de la CGT au vent. Les antifas et autres mouvances de gauche et d’extrême gauche se sont approchées de la CGT pour faire nombre lorsque la foule a refusé de manifester derrière les syndicats.

Antifas, ultra-gauche et anarchistes ont régulièrement insulté la foule venue manifester contre le passe sanitaire. Un slogan a été scandé à plusieurs reprises : “Cassandre, reviens ! Tu as oublié tes chiens !”. Les manifestants contre le passe sanitaire traités de “chiens” apprécieront.

Parmi les manifestants, plusieurs personnes brandissaient des pancartes avec le #Qui et #JeSuisCassandre.

A Metz, le #QUI est de retour et la CGT n’est pas la bienvenue

A Metz, le #QUI est de retour et la CGT n’est pas la bienvenue

A Metz, le #QUI est de retour et la CGT n’est pas la bienvenue

A Metz, le #QUI est de retour et la CGT n’est pas la bienvenue

Comme à son habitude, Civitas était bien présent à Metz avec d’autres militants du camp national et de la dissidence.

 

L’article A Metz, le #QUI est de retour et la CGT n’est pas la bienvenue est apparu en premier sur medias-presse.info.

Cet article vous a plu ? Medias-Presse-Info est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Print Friendly, PDF & Email