À propos de la déclaration Fiducia Supplicans, par Dom Thomas d’Aquin

“Comment pouvons-nous amener ceux qui sont dans le

péché à penser que Dieu peut bénir leur péché abominable ?”

Dom Thomas d’Aquin, Supérieur des Bénédictins de Santa Cruz au Brésil, vient de publier une lettre dans laquelle il dénonce la déclaration Fiducia Supplicans de la Rome moderniste qui autorise la bénédiction des duos d’invertis.

Voici le texte de Dom Thomas d’Aquin :

+PAX

À propos de la déclaration Fiducia Supplicans

En union avec Dom Lefebvre et sa déclaration du 21 novembre 1974, nous adhérons nous aussi de tout notre cœur et de toute notre âme à la Rome catholique, gardienne de la foi catholique et des traditions nécessaires au maintien de cette foi, c’est-à-dire à Rome éternelle, maîtresse de sagesse et de vérité.

Au contraire, a déclaré Dom Lefebvre, nous refusons et avons toujours nié de suivre la tendance néo-moderniste et néo-protestante de Rome, qui s’est manifestée dans le Concile Vatican II et, après le Concile, dans toutes les réformes qui en ont émergé.

Cela indique déjà notre position face à un énième fruit de cette Rome à tendance néo-moderniste et néo-protestante. De quelle bénédiction s’agit-il ? Comment pouvons-nous amener ceux qui sont dans le péché à penser que Dieu peut bénir leur péché abominable ? Une pénitence, une absolution suivie d’une véritable conversion, tout ce qui peut y conduire est salutaire. Mais est-ce que nous voyons dans cette bénédiction ambiguë et hypocrite ? Non. Ce que nous constatons, c’est une aggravation constante du mal et la perte d’âmes.

Jusqu’à ce qu’un Pape entièrement fidèle à la Tradition revienne sur le fauteuil de Pierre, nous ne pourrons pas recevoir ce qui vient de la Rome actuelle comme s’il venait de la Rome éternelle.

Il faut écouter et mettre en pratique les conseils laissés par Dom Lefebvre : « C’est un devoir strict, pour tout prêtre qui veut rester catholique, de se séparer de cette Église conciliaire, jusqu’à ce qu’elle retrouve le chemin de la Tradition du Magistère. et la foi catholique ».

Oui, nous devons nous séparer spirituellement du pape François, même si nous le reconnaissons comme pape. Un Pape qui n’agit pas comme le Bon Pasteur.

Tout ce que fait l’Église Conciliaire est entaché des faux principes de la Nouvelle Théologie condamnés par Pie XII mais adoptés par Vatican II. Cela se voit chez tous les papes conciliaires, de Jean XXIII à François.

Nous refusons de boire à cette fontaine empoisonnée que nous offre l’Église conciliaire, qui a causé et causera certainement tant de mal à l’Église jusqu’à l’arrivée d’un pape véritablement catholique.

Que Notre-Dame, qui a vaincu toutes les hérésies, obtienne que l’Église voie bientôt ce Pape.

+ Thomas d’Aquin, OSB

Cette ferme opposition fait suite à bien d’autres venant du monde entier et constitue une lueur d’espoir face aux horreurs que Bergoglio veut imposer à l’Eglise catholique.

Voici quelques rappels de ceux qui  disent non, publiquement, à François :

– 18 décembre 2023 : Eglise conciliaire : La Rome moderniste autorise la bénédiction des duos d’invertis
– 20 décembre : Le Supérieur général de la Fraternité Sacerdotale Saint Pie X s’oppose à la décision de François de bénir les « couples en situation irrégulière et les couples de même sexe »
– 21 décembre 2023 : Déclaration de Mgr Viganò à propos du document du Vatican « Fiducia supplicans » sur la licéité de bénir les couples irréguliers
– 21 décembre 2023 : L’Afrique dit non aux bénédictions des duos homosexuels
– 21 décembre 2023 : La folie contre-nature, avec la « bénédiction » de Rome, par M. l’abbé Dominique Rousseau
– 26 décembre : Le cardinal Müller réaffirme que les actes autorisés dans la « Fiducia supplicans » constituent un blasphème
– 26 décembre : Les évêques camerounais interdisent formellement toute bénédiction aux duos homosexuels
– 28 décembre 2023 : Évêques haïtiens : « Les prêtres n’ont aucun droit de bénir les couples homosexuels »

Prions pour que cette vague réprobatrice grandisse et atteigne le Vatican, et que tel le fleuve Alphée, purificateur des écuries d’Augias, elle balaie les hérésies conciliaires et restaure le Magistère du Divin Maître dont nous venons de fêter la Nativité.

Christian LASSALE

L’article À propos de la déclaration Fiducia Supplicans, par Dom Thomas d’Aquin est apparu en premier sur medias-presse.info.

Cet article vous a plu ? Medias-Presse-Info est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Print Friendly, PDF & Email