Affaire Vincent Lambert – L’ex-président de la LICRA était du côté de la culture de mort

Vu l’importance des conséquences de l’affaire Vincent Lambert, il n’est pas inutile d’observer comment se situent différentes personnes à ce sujet.

Ainsi, Alain Jakubowicz, ancien président de la LICRA de janvier 2010 à novembre 2017, également très proche du Grand Orient de France, est par ailleurs avocat. Son cabinet d’avocats d’affaires assiste et conseille notamment l’Association Départementale de parents et amis de personnes handicapées mentales (Adapei 01).

Cela n’a pas empêché Alain Jakubowicz de critiquer de façon agressive les avocats et les parents de Vincent Lambert.

Alain Jakubowicz n’était pourtant pas connu pour son sens de la nuance lorsqu’il défendait le tueur en série Nordahl Lelandais, assassin de la petite Maëlys…

Cet article vous a plu ? Medias-Presse-Info est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Print Friendly, PDF & Email