Chasuble de Saint Pie X à vendre

Cette ancienne chasuble, que le Pape lui-même a offerte à un couvent de religieuses françaises, est mise aux enchères, malgré l’interdiction canonique claire du commerce des reliques.

En France, le portail des ventes aux enchères Interenchères a mis en vente une pièce exceptionnelle : une des Chasubles du pape saint Pie X.

Il s’agit d’une chasuble importante, puisque le pontife lui-même a voulu l’offrir au couvent de Nevers (France), où sainte Bernadette Soubirous, voyante des apparitions de Lourdes, fut religieuse. Le don était motivé par la célébration des cinquante ans de ces apparitions, survenues la même année que l’ordination sacerdotale du Pape lui-même, en 1858.

La vente aux enchères soulève d’importantes objections d’un point de vue religieux , puisque la chasuble est considérée comme une relique du saint qui la portait. Traditionnellement, les reliques sont divisées en trois types. Les reliques de première classe sont constituées de fragments d’os, de cheveux ou d’autres parties du corps de saints. Les reliques de second ordre sont les objets possédés ou touchés par un saint ou les parties de ces objets. Enfin, les objets, généralement des morceaux de tissu, qui sont en contact avec une relique de première ou de deuxième classe sont considérés comme des reliques de troisième classe.

De nos jours, une classification plus générale est parfois utilisée, divisant les reliques en insignes (le corps entier des saints ou leurs parties principales, comme le cœur) et en non-insignes (le reste). En ce sens, la chasuble est une relique de la seconde classe.

Quoi qu’il en soit, le Code de droit canonique interdit la vente de reliques, quel que soit leur type, comme l’établit le canon 1190 : « Il est strictement interdit de vendre des reliques sacrées ». Le canon n’interdit par contre pas l’achat de ces reliques, par exemple pour éviter qu’elles ne soient utilisées à mauvaise escient.

Relique exceptionnelle

Le site de vente aux enchères n’indique pas qui est le vendeur de la chasuble de Saint Pie X, mais il indique que les Sœurs de la Charité de Nevers l’ont vendue publiquement vers 1990.

Quoi qu’il en soit, il semble clair qu’il s’agit d’un exemple supplémentaire de la vague de désacralisation qui a frappé l’Église au cours du dernier demi-siècle et qui a provoqué la vente, voire la destruction, d’innombrables reliques, ornements et œuvres d’art religieux, qui étaient considérés comme trop traditionnels au goût des modernistes.

Interenchères propose la description suivante de l’objet à vendre : « Rarissime CHASUBLE de Saint Pie X en tissu de soie moiré ivoire les galons dorés aux fuseaux avec étole et manipule. Italie époque fin XVIIIe. Bon état général (quelques coupures à la soie). Porte un vélin gouaché aux armoiries de sa Sainteté Saint Pie X indiquant “Chasuble dont s’est servi notre très Saint père le pape Pie X durant l’année 1908″, cachet de cire aux chiffres du pape Saint Pie X. Provenance Monastère des Sœurs de la Charité de Nevers, vente publique vers 1990. Émouvante et très importante relique de contact de sa Sainteté Saint Pie X et dépendant de son vestiaire personnel et porté à plusieurs reprises pour le Saint Sacrifice, offert par le très Saint père à la fois à l’occasion du jubilé d’or de son ordination ainsi que de l’anniversaire du cinquantenaire des apparitions de Lourdes. Évènement capital aux yeux du Saint père qui ainsi à voulu honoré la mémoire de Sainte Bernadette par ce présent inestimable.”

Pierre-Alain Depauw

L’article Chasuble de Saint Pie X à vendre est apparu en premier sur medias-presse.info.

Cet article vous a plu ? Medias-Presse-Info est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Print Friendly, PDF & Email