Croatie – Identifié comme franc-maçon, le procureur général de la république est contraient à la démission

Croatie – Dražen Jelenić, procureur général de la république a été contraint de démissionner de ses fonctions le 19 février, en raison de son appartenance à la franc-maçonnerie. Dražen Jelenić avait d’abord nié être franc-maçon, avant de finir par avouer.

Tout cela sur fond de querelle intra-maçonnique car le grand maître du Grand Orient de Croatie, Nikica Gabric, par ailleurs dirigeant d’une clinique spécialisée en ophtalmologie, a accusé Dražen Jelenić d’avoir voulu obtenir des avantages…

Croatie – Identifié comme franc-maçon, le procureur général de la république est contraient à la démission

« Mon adhésion à cette association légale n’a eu aucun impact sur mon travail, mais après les insinuations récentes à cet égard, il m’était devenu pratiquement impossible de continuer à assurer ma mission (…) Je ne considérais pas nécessaire d’en parler publiquement puisque cette activité n’allait pas à l’encontre de ma position de Procureur de la République », a déclaré Dražen Jelenić.

Le premier ministre croate Andrej Plenkovic a confirmé qu’il avait accepté la démission du procureur Jelenic, ajoutant : « Il s’agit là d’une question d’intégrité quand aux personnes qui gouvernent les plus hautes instances. » À l’occasion de cette affaire, le président Zoran Milanovic a affirmé qu’il avait lui-même été invité à rejoindre la secte maçonnique, mais qu’il avait refusé.

C’est l’hebdomadaire croate Nacional qui a révélé, preuves à l’appui, que Jelenic est un franc-maçon. L’ex-procureur a tout d’abord nié appartenir à une organisation secrète en affirmant qu’il ne s’agissait que d’une association civique déclarée, conformément à la loi… Puis il a finalement déclaré aux médias qu’il avait reçu l’initiation maçonnique le 8 mars 2018… et un mois plus tard il était nommé à son poste de procureur de la République.

En Croatie, les personnes exerçant des responsabilités importantes ont obligation de déclarer leur appartenance à des associations ou organisations auprès de la Commission pour la Résolution des Conflits d’Intérêts. Ce que Jelenic n’a pas fait, bien évidemment…

Croatie – Identifié comme franc-maçon, le procureur général de la république est contraient à la démission

Le ministre de la Justice Drazen Bosnjakovic a déclaré pour sa part : « Il est inacceptable que le procureur général soit membre d’une telle association, indépendamment du fait qu’elle soit enregistrée légalement, car son activité dissimulée derrière le voile du secret représente un risque potentiel pour son impartialité. »

Ivan Vilibor Sinčić, candidat à l’élection présidentielle de 2014, affirme que ce ne sont pas le gouvernement et le Parlement qui gouvernent le pays, mais plutôt des lobbies et des loges maçonniques. « Cela se confirme avec cette affaire du procureur général. Ce qui est très révélateur ici, c’est que M. Jelenic n’a pas été licencié parce qu’il a mal fait son travail, ni parce qu’il était franc-maçon… mais bien à cause du fait que son appartenance à la franc-maçonnerie a été découverte et mise en lumière par la presse (…) Je constate également que M. Jelenic a rejoint la franc-maçonnerie en mars 2018, suite à quoi en avril 2018 il a été nommé procureur général… Je ne crois pas M. Bosnjakovic et M. Plenkovic lorsqu’ils disent « nous ne savions pas ». Ce n’est pas vrai, je suis convaincu qu’ils savaient et je pense que de nombreux membres d’importants partis sont également francs-maçons. Le pouvoir n’est pas dans les institutions, mais bien souvent à l’extérieur. »

Cet article vous a plu ? Medias-Presse-Info est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Print Friendly, PDF & Email