La doxa idéologique sur Pie XII et les Juifs : un mensonge historiographique

Dans un livre-événement « Le Bureau. Les Juifs de Pie XII » (Michel Lafon) s’appuyant sur des milliers de documents inédits, l’archiviste du Vatican, Johan Ickx, révèle comment le pape Pie XII résista aux nazis et l’ampleur de l’activité du Saint-Siège en faveur des Juifs durant la Seconde Guerre mondiale.

Contaminée par une pièce de théâtre montée en 1963 par les services de propagande soviétiques (Le Vicaire, de Rolf Hochhuth, adaptée au cinéma par Costa-Gavras, sous le titre Amen), l’historiographie officielle tient pour acquis que le pape Pie XII s’est muré dans un silence coupable à l’égard de l’horreur nazie durant la Seconde Guerre mondiale.

Voilà comment Le Figaro/Histoire du 25 septembre 2020, sous la plume de Jean-Christophe Buisson, nous dépeint la manipulation qui, depuis plus 60 ans, a valeur d’unique vérité auprès des ennemis de l’Eglise catholique et des médias mainstream qui bêlent à l’unisson :

La doxa idéologique sur Pie XII et les Juifs : un mensonge historiographique

« Dans son livre-événement Le Bureau. Les Juifs de Pie XII (Michel Lafon), où il fait revivre ce véritable « ministère des Affaires étrangères du Vatican », l’archiviste polyglotte flamand, exilé volontaire en Italie depuis trois décennies, apporte les preuves écrites et jusque-là secrètes de l’ampleur des activités du Vatican pour protéger, cacher, aider les victimes de la Shoah, notamment en Europe orientale (Pologne, Biélorussie, Roumanie…), mais aussi à Rome même. On y apprend le niveau d’implication personnelle de Pie XII dans cette politique de sauvetage des Juifs, dont témoigne avec force la Serie Ebrei («le dossier Juifs»), où sont listés tous les anonymes à qui le pape a directement porté secours ; les manœuvres diplomatiques du Saint-Siège pour ne pas compromettre ses réseaux d’aide et échapper aux menaces et au courroux des Allemands, pas toujours dupes du silence officiel du souverain pontife ; la manière dont étaient mises en place des filières de cache et d’évasion des persécutés ; les échanges incessants de courriers qui informaient pratiquement au jour le jour le Vatican des massacres de Juifs (ou de catholiques considérés comme Juifs par les nazis!) et des réponses de Rome faisant état de sa condamnation et de sa volonté d’intervenir sans risquer de mettre en danger son activité secrète, etc. À travers de nombreuses histoires personnelles qui, en s’accumulant, font système, se révèle une vérité historique. La vérité historique. »

Toutes les fausses « vérités » sont enfin puissamment balayées en s’appuyant sur des documents inédits puisés dans les archives déclassifiées sur ordre du pape François en mars 2020.

Nous attendons maintenant que tous les propagandistes à la botte des communistes, des lobbies divers et variés et de la franc-maçonnerie fassent leur mea culpa, voire fassent « repentance », un mot qu’ils chérissent tant quand il s’agit de cracher sur la France, fille aînée de l’Eglise.

Source : Figaro/Histoire du 25 septembre 2020

L’article La doxa idéologique sur Pie XII et les Juifs : un mensonge historiographique est apparu en premier sur medias-presse.info.

Cet article vous a plu ? Medias-Presse-Info est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Print Friendly, PDF & Email