La Hongrie, à contre-courant de la pensée unique et de Black Lives Matter

Lors d’un match de football de préparation à l’Euro 2021, à Budapest, le 8 juin au soir, des joueurs irlandais ont mis un genou à terre juste avant le coup de sifflet annonçant le commencement du jeu, geste « antiraciste » fortement plébiscité par le mouvement Black Lives Matter qui en est à l’origine. Ce protocole d’avant-match a d’ailleurs été mis en place par l’UEFA (Union des associations européennes de football) elle-même. Les joueurs hongrois qui devaient alors affronter l’Irlande ce soir-là ont fait le choix de rester debout, fiers et virils. Dans les tribunes ont raisonné les sifflements des Hongrois contre les Irlandais s’humiliant sur le terrain.

Le courage des joueurs hongrois et l’hostilité des supporters à l’encontre des Irlandais ont sans étonnement fait scandale, allant à l’encontre de la bien pensance mondiale, et fâchant grandement l’UEFA. Mais la Hongrie n’a pas perdu la face, fidèle à son esprit de résistance au sein de l’Europe libérale : Victor Orban, son premier ministre, a déclaré lors d’une conférence de presse le 10 juin que ce geste des Irlandais était « inintelligible » et provocateur, et que les Hongrois ne s’agenouillaient que « devant Dieu, la Patrie et la femme qu’ils aiment ». Il a rappelé, non sans bon sens et sans raison, qu’un tel geste n’a par ailleurs rien à faire sur un terrain de sport.

Suzi Feufollet

L’article La Hongrie, à contre-courant de la pensée unique et de Black Lives Matter est apparu en premier sur medias-presse.info.

Cet article vous a plu ? Medias-Presse-Info est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Print Friendly, PDF & Email