Laurent Glauzy, cet imposteur mythomane qui sert la franc-maçonnerie

L’écrivain Laurent Glauzy s’en prend sur son blog et sa page Facebook à Alain Escada, affirmant que le président de Civitas l’a interdit d’antenne à Radio Courtoisie. Quelle est l’origine de cette étrange polémique ? Nous avons posé la question à Alain Escada, cible des calomnies de ce Glauzy.

AE : Il y a une quinzaine de jours, le Docteur Dickès m’a gentiment invité à l’émission qu’il anime un dimanche par mois sur Radio Courtoisie. Lundi dernier, je l’appelle pour quelques précisions sur l’émission et il m’annonce qu’il a invité également Laurent Glauzy pour parler d’un de ses livres. Compte-tenu que, il y a un an, Laurent Glauzy avait publié plusieurs articles dénigrant Civitas et m’insultant, j’ai demandé au Dr Dickès de ne pas être invité en même temps que Glauzy. Je ne l’ai donc pas interdit d’antenne, bien entendu. Je n’ai d’ailleurs pas ce pouvoir, n’ayant aucun lien avec Radio Courtoisie. J’ai simplement épargné à ce Monsieur Glauzy l’incohérence de devoir se livrer hypocritement à quelques politesses à mon égard durant cette émission.

MPI : Pourquoi Laurent Glauzy avait-il attaqué Civitas l’année dernière ?

AE : C’est un mystère. J’ai fait connaissance avec Laurent Glauzy lorsqu’il m’a offert son livre sur Karl Lueger. J’avais trouvé le bonhomme sympathique. Je lui ai donc proposé à différentes reprises et sans aucune contrepartie de venir vendre ses livres en marge de colloques organisés par Civitas. J’ai également fait le nécessaire pour que plusieurs de ses livres soient présentés sur le site MPI. J’ai reçu différents mots de remerciements de sa part. Il a également participé à notre première Fête du Pays Réel et s’en disait très satisfait. Puis, il y a un an environ, j’ai découvert avec stupéfaction que le bonhomme s’en prenait par écrit à Civitas et à moi. De toute évidence, il avait été missionné pour tenter de nous nuire.

MPI : Laurent Glauzy se présente pourtant comme un catholique traditionaliste. Est-ce une supercherie de sa part ?

AE : A l’époque où il me sollicitait pour obtenir de la publicité pour ses livres, il m’avait un jour appelé pour me demander conseil pour trouver un établissement où scolariser ses enfants. Il m’avait alors raconté que ses enfants étaient nés hors mariage, d’une mère d’origine étrangère et de confession musulmane. Quand on est dans une telle situation, il me semble qu’il convient de faire preuve d’humilité, d’éviter de s’ériger en successeur de Torquemada à la tête d’une nouvelle Sainte Inquisition et de prétendre décerner aux uns et aux autres les labels de bons ou mauvais catholiques. Or, au contraire, ce monsieur Glauzy, dont l’orgueil est entretenu par le narcissisme de ses vidéos, s’imagine pouvoir faire la leçon à tous ceux qui l’entourent.

J’ai d’ailleurs été intrigué par le nom d’éditeur qu’on trouve sur ses livres : La Maison du Salat. Quelques recherches m’ont permis de découvrir qu’il s’agit d’un éditeur musulman. Salat désigne la prière islamique, second des cinq piliers de l’islam. Il me semble curieux qu’un écrivain catholique traditionaliste français se fasse éditer par un éditeur musulman en France. J’imagine mal un écrivain salafiste algérien se faire éditer par un éditeur catholique en Algérie.

MPI : Dans son dernier article vous concernant, Laurent Glauzy vous reproche aussi votre manque d’estime pour l’ancien député belge Laurent Louis. Qu’en est-il ?

AE : Apparemment, Laurent Glauzy est fasciné par Laurent Louis. Il est vrai que cet ancien député a fait preuve d’un indéniable courage en dénonçant la pédophilie en Belgique. Cela ne suffit pas pour autant à en faire un référent en politique. Il faut rappeler quelques faits significatifs le concernant. Laurent Louis a débuté son engagement politique au parti libéral, nid de francs-maçons.

Laurent Glauzy, cet imposteur mythomane qui sert la franc-maçonnerie

Il a ensuite rejoint le Parti Populaire, parti ultra-sioniste présidé par Mischaël Modrikamen, l’actuel adjoint de Steve Bannon dans le projet d’une internationale de partis populistes et sionistes.

Laurent Glauzy, cet imposteur mythomane qui sert la franc-maçonnerie

Elu député de ce Parti Populaire, Laurent Louis s’en est écarté après des disputes internes, tout en conservant son mandat de député. Quelques mois plus tard, ce Laurent Louis annonçait qu’il prenait la présidence du parti ISLAM réclamant l’instauration de la charia en Belgique !

Voilà le genre de modèle politique que propose de soutenir Laurent Glauzy. N’est-ce pas très étrange de la part d’un écrivain qui se dit catholique traditionaliste ?

Laurent Glauzy, cet imposteur mythomane qui sert la franc-maçonnerie

Dans la foulée, Laurent Louis annonçait s’être converti à l’islam.

Laurent Glauzy, cet imposteur mythomane qui sert la franc-maçonnerie

Et, comble de la loufoquerie, cet opportuniste religieux était, au bout de quelques semaines à peine, exclu du parti ISLAM dont il venait de prendre la présidence.

Ce Laurent Louis tenta encore d’incarner la dissidence avant de se disputer une fois de plus avec tout le monde.

Et après un tel parcours, Glauzy ne comprend toujours pas pourquoi je n’éprouve pas d’envie de collaborer avec Laurent Louis…

MPI : Glauzy va jusqu’à demander si vous n’avez pas des sympathies pour la franc-maçonnerie, sous prétexte que vous ne parlez pas assez à son goût du pédo-satanisme. Que lui répondez-vous ?

AE : Qu’il s’agisse de lutte contre la franc-maçonnerie, le sionisme, le lobby LGBT ou les réseaux pédophiles, je n’ai de leçon à recevoir de personne et certainement pas de ce Glauzy dont le seul militantisme se fait devant un clavier d’ordinateur ou une webcam. Je suis aujourd’hui en France le seul président de parti qui réclame avec insistance que l’appartenance des magistrats, fonctionnaires, journalistes et politiciens à la franc-maçonnerie soit rendue publique, puis que la franc-maçonnerie et toutes les sociétés secrètes soient interdites. J’ai, à de nombreuses reprises, publiquement, dans des manifestations sur la voie publique ou dans des meetings, dénoncé sans aucune concession la franc-maçonnerie et le sionisme. J’ai aussi été le seul responsable politique à dénoncer l’inauguration par la gauche d’un square rebaptisé du nom d’un militant homosexuel et pédophile revendiqué. A plusieurs reprises, des députés et des sénateurs francs-maçons ont déposé des motions réclamant l’interdiction de Civitas. Bref, j’ai fait mes preuves dans ces différents domaines.

Mais moi, contrairement à Monsieur Glauzy, j’ai toujours veillé à être en mesure de prouver tout ce que j’affirme. Au fil du temps, les besoins alimentaires de Laurent Glauzy l’ont incité à faire dans le sensationnalisme, à mélanger faits avérés et ragots sans aucune source vérifiable. Dévoiler tout ce qui concerne la secte maçonnique, son occultisme et ses aspects lucifériens est un travail indispensable. Et de même, il faut démasquer tout ce qui concerne le satanisme et les réseaux pédophiles. Mais pour que cela soit efficace, il faut le faire avec sérieux et rigueur. Au contraire, en mélangeant désormais vérités et mensonges, faits avérés et ragots invérifiés, en accusant jusqu’au ridicule chacun qui ne trouve pas grâce à ses yeux, Laurent Glauzy sert la franc-maçonnerie en discréditant le combat anti-maçonnique. Cette méthode n’est hélas pas neuve.

Il faut en finir avec ce Laurent Glauzy, imposteur et mythomane. Ceux qui veulent trouver des livres sérieux pour alimenter le combat antimaçonnique peuvent notamment se plonger dans le choix très riche en la matière des éditions Saint-Rémi.

Cet article vous a plu ? Medias-Presse-Info est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Print Friendly, PDF & Email