Le pape François vient de casser une autre communauté Ecclesia Dei

Après les Franciscains et Franciscaines de l’Immaculé, après les Petites Soeurs de Marie du Rédempteur du diocèse de Laval, Rome vient de mettre au pas la Fraternité sacerdotale Familia Christi.

Première communauté Ecclesia Dei d’Italie, elle fut érigée le 4 juin 2014 en association publique cléricale par l’ archevêque de Ferrare (ancien évêque de Saint-Marin) Mgr Luigi Negri, puis le 8 septembre 2016 en société de vie apostolique cléricale, avec l’approbation de la Commission Ecclesia Dei.

Sur son blog, le journaliste Yves Daoudal relate l’histoire :

« Mgr Negri lui confiait la paroisse Santa Maria in Vado (Sainte Marie du Gué), dans le centre historique de Ferrare, une église construite à la fin du XVe siècle sur le site d’une chapelle du Xe où eut lieu un miracle eucharistique le 28 mars 1171 : du sang jaillit de l’hostie consacrée jusque sur la voûte, laquelle a été conservée dans l’église actuelle.

Mgr Negri a eu 75 ans à la fin de cette même année 2016. Dès le 15 février 2017 François lui donnait un successeur conforme à sa vision de la destruction de l’Eglise. Et à Ferrare l’urgence était de détruire la Fraternité Familia Christi. D’autant que, horreur supplémentaire, le pape avait découvert que plusieurs novices des Franciscains de l’Immaculée, au moment où leur communauté commençait d’être persécutée, avaient frappé à la porte.

En décembre 2018, le supérieur de la Fraternité fut limogé et un commissaire fut nommé pour diriger la Fraternité et décider de son avenir : Mgr Daniele Liboni, un jésuite fait évêque auxiliaire de Rome par François en décembre 2017.

Le commissaire a commencé par leur interdire la célébration de la messe traditionnelle en public et les a exilés dans un monastère isolé.

Sur son Ce 30 juin 2019, il a rendu son verdict : tous les postulants et novices doivent quitter la fraternité, qui n’est plus autorisée à en recevoir.

Le décret ne donne aucune raison à cette mise à mort programmée. »

Décidément le pape François a une étrange façon de vouloir du bien aux congrégations qui se disent « traditionnelles »…

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? Medias-Presse-Info est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Print Friendly, PDF & Email