L’Italie accueille des migrants à la demande du pape François

Le pape a demandé, et l’État italien a répondu de manière positive : 43 « migrants », clandestins provenant de l’île de Lesbos, sont maintenant en droit d’être accueillis en l’Italie.

Et Jorge Maria Bergoglio, à travers l’aide de la Communauté de Sant’Egidio, supportera tout le poids économique de l’entière opération. Aucune dépense ne semble donc prévue par les institutions italiennes : ce sera le pape à garantir toutes les couvertures nécessaires.

D’après ce que rapporte Il Messaggero ce serait le cardinal polonais Konrad Krajevski, le grand aumônier du pape, qui serait intervenu auprès du gouvernement italien et obtenu gain de cause selon la volonté du Vatican bergoglien. Ainsi ces 43 « migrants », provenant d’Afghanistan, du Cameroun et du Togo, pourront rejoindre l’Italie après avoir mis pieds clandestinement sur l’île de Lesbos.

Le Saint-Siège, comme le souligne Il Sismografo, a rendu public la conclusion des négociations :

« Après une intense période de tractations officielles entre les organismes compétents en vue de réaliser ce nouveau couloir humanitaire, le ministère de l’Intérieur de la République italienne a donné son consentement définitif pour que l’opération ait lieu. »

L’actuel pape argentin avait débuté l’année par une homélie délibérément centrée sur l’accueil des « migrants », il l’a clôt dans le même état d’esprit. Sa pastorale pontificale est toute axée sur l’accueil inconditionnel des personnes provenant de ce qu’il appelle « les périphéries économico-existentielles ».

C’est un signal fort qui est ainsi donné à la communauté internationale : le « pape des migrants » impose sa loi immigrophile à un exécutif italien, fort disposé d’ailleurs à le contenter. Le plus paradoxal dans tout ceci c’est de voir un gouvernement de gauche composé en grande partie d’athées et de bouffeurs de curé comme l’Italie peut en fabriquer depuis Garibaldi et les Carbonnari s’incliner si prestement devant la volonté d’El papa ! Leur idéologie commune marxisante et humanitariste bien-pensante transcende leurs discordances, à gauche toute eux et lui voguent ensemble pour déconstruire l’Europe.

Ces clandestins pourront donc circuler librement sur le territoire italien, et européen. Le grand remplacement passe aussi par le Vatican…

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? Medias-Presse-Info est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Print Friendly, PDF & Email