Rappel à Dieu de Jean Raspail – RIP

Rappel à Dieu de Jean Raspail – RIP
Nous avons appris avec regret le rappel à Dieu de l’écrivain catholique et royaliste Jean Raspail, né le 5 juillet 1925 à Chemillé-sur-Dême (Indre-et-Loire) et mort ce samedi 13 juin 2020 à Paris.

Son roman le plus célèbre, Le Camp des saints, publié en 1973, est un ouvrage d’anticipation dont nous voyons la réalisation se dérouler chaque jour un peu plus. Sa description apocalyptique de la submersion de notre civilisation occidentale par une marée migratoire venue du tiers monde et débarquant sur nos côtes et nos plages était d’un réalisme prophétique.

Mais Jean Raspail fut un explorateur avant d’être un écrivain. Son premier voyage, en 1949, l’emmène en canoë de Québec à La Nouvelle-Orléans, sur les traces du père Marquette. Il rallie ensuite la Terre de Feu à l’Alaska en automobile (du 25 septembre 1951 au 8 mai 1952) puis dirige une expédition française sur les traces des Incas en 1954, avant de passer une année entière au Japon en 1956.

A la suite de ses voyages, Jean Raspail cultiva une fascination pour la Patagonie. Tout lecteur de Raspail garde en mémoire les ouvrages Moi, Antoine de Tounens, roi de Patagonie et Qui se souvient des hommes… Grâce à Jean Raspail, le royaume de Patagonie renaît d’ailleurs de ses cendres en 1981, lui-même en devenant le consul général. Jean Raspail savait nous faire rêver.

En 1970, l’Académie française lui décerna le prix Jean-Walter pour l’ensemble de son œuvre de récits de voyages. Trente ans plus tard, candidat au fauteuil vacant de Jean Guitton à cette même Académie française, il y recueille onze voix (alors que Max Gallo en obtient six et Charles Dedeyan quatre), sans toutefois obtenir la majorité requise pour être élu.

Œuvres
. Terre de Feu – Alaska (1952) – récit d’aventures
. Terres et Peuples Incas (1955)
. Le Vent des pins (1958)
. Terres saintes et profanes (1960) ; rééd. Paris, Via Romana, 2017
. Les Veuves de Santiago (1962) ; nouvelle édition illustrée par Yann Méot, 260 p., Via Romana, Versailles, 2010
. Hong-Kong, Chine en sursis (1963)
. Secouons le cocotier (Robert Laffont, 1966) – récits de voyage. Nouvelle édition, Via Romana, Versailles, 2012
. Secouons le cocotier : 2, Punch Caraïbe (1970) – récits de voyage
. Bienvenue honorables visiteurs (le Vent des pins) (1970) – roman
. Le Tam-Tam de Jonathan (1971) – nouvelles
. L’Armada de la dernière chance (1972)
. Le Camp des saints (Robert Laffont, 1973) – roman. Nouvelle édition précédée de « Big Other », 2011
. La Hache des steppes (1974). Nouvelle édition Via Romana, 2016 – récits de voyage
. Journal Peau-Rouge (1975) – récits de voyage
. Nuage Blanc et les Peaux-rouges d’aujourd’hui (1975) – signé Aliette et Jean Raspail
. Le Jeu du roi (1976) – roman
. Boulevard Raspail (1977) – chroniques
. Les Peaux-rouges aujourd’hui (1978)
. Septentrion (1979) – roman
. Bleu caraïbe et citrons verts : mes derniers voyages aux Antilles – récits de voyage. (1980).Nouvelle édition, Via Romana, Versailles, 2014
. Les Antilles, d’île en île (1980)
. Moi, Antoine de Tounens, roi de Patagonie (1981) – roman. Grand prix du roman de l’Académie française
. Les Hussards : histoires exemplaires (1982)
. Les Yeux d’Irène (1984) – roman
. Le Président (1985) – roman
. Qui se souvient des hommes… (1986) – roman. Prix Chateaubriand (1986), prix Charles Oulmont 1987 et prix du Livre Inter (1987)17
. L’Île bleue (1988) – roman
. Pêcheur de lunes (1990)
. Sire (1991) – roman. Grand prix du roman de la Ville de Paris (1992) et Prix Alfred de Vigny (1992)
. Vive Venise (1992) – signé Aliette et Jean Raspail
. Sept cavaliers quittèrent la ville au crépuscule par la porte de l’Ouest qui n’était plus gardée (1993) – roman
. L’Anneau du pêcheur (1995) – roman. Prix Prince-Pierre-de-Monaco (1996) et prix Maison de la Presse (1996)
. Hurrah Zara ! (1998) – roman. Grand prix littéraire de la Ville d’Antibes Jacques-Audiberti (1999)
. Le Roi au-delà de la mer (2000) – roman
Adiós, Tierra del Fuego (2001)
. Le Son des tambours sur la neige et autres nouvelles d’ailleurs (2002)
. Les Royaumes de Borée (2003) – roman, dont il a également scénarisé l’adaptation en bande dessinée (Le Royaume de Borée, 2011-2014)
. En canot sur les chemins d’eau du Roi : une aventure en Amérique (2005), éditions Albin Michel – récit de voyage, Prix littéraire de l’armée de terre – Erwan Bergot (2006) et Grand prix des explorations et voyages de découverte (2007) de la Société de géographie.
. Armand de La Rouërie, l’« autre héros » des Deux Nations, (avec Alain Sanders), Atelier Fol’Fer, 2013.
. Là-bas, au loin, si loin (réédition de cinq romans suivis de la nouvelle inédite et inachevée La Miséricorde), Bouquins, 2015
. La Miséricorde, Paris, Éditions des Équateurs (2019) – roman

Certains des ouvrages de Jean Raspail ont été adaptés en bandes dessinées par Jacques Terpant, devenu ami personnel de l’écrivain et auteur du portrait de Raspail placé en haut de cet article.

L’article Rappel à Dieu de Jean Raspail – RIP est apparu en premier sur medias-presse.info.

Cet article vous a plu ? Medias-Presse-Info est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Print Friendly, PDF & Email